La Fondation Louis Lépine, fondation reconnue d’utilité publique par le décret du 25 août 1950 contribue à la gestion de l'action sociale au profit des personnels de la préfecture de police, en activités ou retraités, de l'Etat et des administrations parisiennes affectés à Paris (75) et dans les départements de la petite couronne parisienne (92,93,94) en organisant, à leur profit, des actions dans le domaine social et dans le domaine des loisirs.

Aide aux victimes du devoir imprimer

La fondation Louis Lépine, reconnue d’utilité publique par le décret du 25 août 1950, a pour mission de venir en aide aux agents employés par la préfecture de police ainsi qu’à leur famille.

DES DONS AUX FAMILLES DES VICTIMES

L’aide fnancière aux victimes du devoir et à leur famille fait partie des compétences statutaires d’action sociale de la fondation Louis Lépine.
En 2015, la fondation a versé un don de 10 000 € à la famille de M. Ahmed MERABET, victime du devoir dans l’attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo.

En 2017, à la suite du décès de M. Xavier JUGELE lors de l’attentat du 20 avril sur les Champs-Elysées, la fondation Louis Lépine a procédé au versement d’une aide fnancière d’un montant de 10 000 € à la famille du policier.
En 2018, 10 000 € ont été alloués aux parents de la capitaine de police de la brigade fluviale, Amandine GIRAUD, décédée en exercice. Un don équivalent a été versé aux parents de la capitaine de police, Alice VARETz, mortellement blessée en service le 20 mars 2018.

LES COLLECTES DE DONS

Lors de la survenance de ces événements tragiques, le grand public se manifeste à travers des élans de solidarité.
La fondation est habilitée à récolter les dons du public qui sont par la suite intégralement reversés à chacune des familles des victimes du devoir. A cet effet, votre trouverez sur le site internetde la fondation un lien permettant de faire des dons, ceci à la première page ou à la rubrique « Solidarité ».

La fondation attire votre attention sur les risques liés aux dons effectués en ligne.
A la différence de la fondation, ces sites privés présentent plusieurs risques : authenticité de la cagnotte, destination des fonds, prélèvements sur les sommes ré-coltées, etc. Soyez vigilants !
Les dons reçus par la fondation sont intégralement reversés à chacune des familles des victimes du devoir.